L’art comme tableau de vie :

Daniel Van Cutsem, aquafortiste :

le reflet d’un art de vivre

Un quartier ignoré de Braine-l’Alleud où le vent prend dans les arbres et balaye les champs gorgés d’eau. Le soir tombait, lorsque Daniel Van Cutsem nous a ouvert sa porte. La lumière du jour disparaissait, quand il nous a révélé l’univers chaleureux dans lequel il vit : feu ouvert qui crépite, grosse commode de bois sombre, petite table carrée où traînent quelques fruits séchés et Kéops, un gros chat gris et câlin.

Daniel Van Cutsem est aquafortiste, mais son cadre de vie est indissociable de son travail. Et si vous lui posez des questions trop précises, il vous emmène dans son grenier. C’est là en effet qu’il aime se raconter.

Patience et répétition du geste

Dans son grenier presque carré tapissé d’affiches où l’odeur de la térébenthine côtoie celle du cuivre et de l’encre, où la musique a un rôle essentiel à jouer — de William Sheller à Atahualpa Yupanqui en passant par Brel ou Mozart — Daniel Van Cutsem laisse rarement parler son interlocuteur. Il évoque "avec passion sa passion ". Là, il raconte comment à Redu, il "monte "son papier. Ici, il s’attarde sur une gravure presque oubliée. Tout le temps il décrit son mode de travail

Mon activité d’aquafortiste n’est que le reflet de mon art de vivre. Mon seul souci, c’est de m’exprimer. La gravure est le meilleur moyen que j’ai trouvé jusqu’à présent pour le faire. J’en ai presque davantage besoin que de manger et dormir…

" J’ai le temps "

Affirmation en forme de reflet d’une philosophie tout à la gloire d’une existence où si chaque minute est précieuse, elle doit être vécue sans empressement. J’ai le temps, a souvent répété Daniel Van Cutsem. Le temps d’apprendre, le temps d’écouter, le temps de prendre son temps…

D’être avec des amis, de dialoguer, de créer, d’être bien dans sa peau, de se laisser envoûter par un univers.

Entouré de ses meubles qui ont une histoire, protégeant des gravures qui content une histoire, Daniel Van Cutsem, dans la lumière orangée d’un feu ouvert d’hiver, marie en somme le passé et le présent dans un art… de vivre

avril 1986

extraits Journal LE SOIR Bruno Deblander

  RETOUR

Copyright 2002 - Daniel VAN CUTSEM

Tous droits réservés pour tous les pays.
Les oeuvres présentées sur ce site sont la propriété de Daniel VAN CUTSEM
Ils ne peuvent être ni copiés, ni modifiés, ni vendus, ni utilisés sous quelque forme que ce soit
Sans la permission écrite signée par l'auteur